“Faire pénitence, se laisser réconcilier…”: prima la recensione e poi l’articolo

Secondo quanto anticipato qualche tempo fa, possiamo postare qui una parte della recensione, apparsa su Ecclesia Orans, del volume Faire pénitence, se laisser réconcilier, nella collana Lex Orandi delle Editions Du Cerf, nel quale abbiamo avuto l’onore di pubblicare un nostro contributo. A beneficio di quanti seguono il blog e possono legggere in francese riportiamo la recensione (1), ora, e quindi l’articolo completo.

L’année 2013 a vu non seulement le cinquantième anniversaire de la Constitution Sacrosanctum Concilium, mais aussi le soixante-dixième du Centre de Pastorale Liturgique (CPL) de Paris. Les diverses activités du CPL on vivifié le mouvement liturgique dans la deuxième moitié du vingtième siècle, et par là ont joué un role décisif dans la préparation de la Constitution sur la sainte Liturgie. Entre autres, la célèbre collection Lex Orandi, lancée dès 1944, a su nourrir la réflexion liturgique avant et après le Concile. Relayée sous le titres de «Rites et symbole» puis de «Liturgie», la voici qui renait sous son appellation d’origine, à l’occasion de cette année commémorative. On ne peut que se réjouir de cette heureuse initiative qui laisse espérer un espace éditorial propre à entretenir le dynamisme di mouvement liturgique […]. Le premier volume de cette nouvelle série est un collectif, fruit d’une session organisée en janvier 2010 par l’Institu Supérieur de Liturgie de Paris, sous le titre de «Théologie et Pastorale du Sacrement de Pénitence et de Réconciliation». L’ouvrage veut participer «à l’effort pastoral de l’Église en vue d’une redécouverte du sacrement de la pénitence et de la réconciliation». Il s’adresse en priorité aux ministres et futurs ministres du sacrement, d’où une préoccupation pour sa pratique concrete. Certains aspects un peu techniques qui en résultent ne devraient pas cependant limiter cette lecture aux clercs; tous les fidéles désireux d’approfondir les divers aspects de la pénitence sacramentelle pour mieux en vivre pourront s’y plonger avec profit. Le sacrement est abordé dans une approche pluridisciplinaire selon quatre perspectives: sa ritualité, ses normes, ses fondements et une quatrième partie intitulée: «Approfondissements et perspectives». Le volume donne en annexes, le point normatif concernant les fidéles divorcés remariés, l’absolution collective et une abondante bibliographie classée. Dès la première partie, Hélène Bricout présente l’histoire de la pénitence en trois étapes: la pénitence canonique de l’Antiquité, la pénitence tarifé du haut Moyen Âge et la pénitence dite “moderne”, mise en place à partir du XII siécle qui prévaut encore de nos jours; un développement propre considère sa pratique depuis la période tridentine jusq’au XIX siécle. Ce parcours historique est éclairé par les questions théologiques et l’expérience pastorale inhérentes à l’histoire du sacrament qui apparait comme «une institution au service du salut», selon le titre de cette contribution. Le rituel de Vatican II et son usage n’y sont pas abordés; d’autres le dont largement. H. Bricout elle-même en propose plus loin une exploration théologique et liturgique et montre que le titre de l’édition francophone: «Célébrer la pénitence et la réconciliation», fait bien ressortir ses accents particuliers. On retiendra en particulier la dimension baptismale qui rejoint la préoccupation originelle de la pénitence sacramentelle dans l’Église: la pénitence, comme le baptême, est un sacrement de conversion. En réactivant la grâce baptismale, elle permet «d’inscrire la conversion non seulement à l’origine, mais tout au long de la vie chrétienne». On trouvera dans le texte d’H. Bricout comme dans l’ensemble de l’ouvrage des pistes pour renouveler la pratique du rituel dont la richesse et les potentialités vont bien au-delà de ce qui en est perçu. C’est le cas, en particulier, de la place de la Parole de Dieu: difficile à honorer dans la pratique normale et habituelle de la célébration individuelle, elle devrait pouvoir s’y insérer. Marco Felini retrace le processus qui a conduit à revaloriser la Parole de Dieu dans le sacrements et en particulier dans celui de la Pénitence: par sa Parole, Dieu appelle à la conversion et conduit à la guérison….

_________

(1) Anche in spagnolo, su Phase 54 (2014) 453, è apparsa una piccola presentazione:

BIBLIOGRAFIA RECIENTE EN FRANCES
Esta obra colectiva recoge distintas aportaciones a la teologia del sacramento de la penitencia, como lugar privilegiado para el anuncio de la salvación de Dios a la humanidad. Esta dividida en cuatro partes, según la perspectiva desde la que se considera el sacramento. En la primera, después de una aproximación a la historia, se tratan asuntos mas propiamente litúrgicos o rituales: la Palabra de Dios, la teologia del nuevo ritual, las celebraciones penitenciales, y los lugares litúrgicos; en la seconda, temas de derecho canonico; en la tercera los fundamentos bíblicos, y en al cuarta aspectos teológicos varios, como el misterio pascual, el acompañamiento espiritual y la oración.

Helene Bricout – Patrick Pretot (dirs.), Faire penitence, se laisser reconcilier. Le sacrement comme chemin de prière (Lex Orandi. Nouvelle série 1), Paris: Cerf 2013, 304 pp.

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...